Voyage Médical

Les étrangers dépensent des millions pour des soins de santé en République tchèque

tourisme medical republique tchequeDe plus en plus d’étrangers recherchent des services de soins de santé en République tchèque, de la chirurgie principalement plastique, le traitement chirurgical de l’obésité et la reproduction assistée, les étrangers viennent dépenser chaque année des dizaines de millions de couronnes d’après le quotidien Pravo.

Britanniques, Allemands, Autrichiens et Russes l’emportent comme meilleurs clients étrangers des centres de soins de santé tchèques.

Les raisons sont évidentes : ils paient jusqu’à 50 pour cent de moins pour le traitement tandis que la qualité et les conditions de la République tchèque sont comparables à ceux de leur pays indique le journal Pravo.

Une autre raison importante est que les patients veulent souvent dissimuler la chirurgie plastique à leurs connaissances. C’est pourquoi ils aiment subir l’opération à l’étranger, en vacances.

« En 2012, la République tchèque est devenue la destination de tourisme médical favorite pour les Britanniques » indique Ondrej Sebestik de la compagnie HealthCzech.

Selon des estimations préliminaires, le nombre de touristes étrangers qui cherchent un traitement en République tchèque a augmenté en 2013. Les deux sondages et les chiffres des cliniques tchèques confirment cette tendance.

Le nombre de clients étrangers des cliniques tchèques ont plus que doublé au cours des dernières années, ce qui se reflète dans les produits des installations.

En outre, le nombre de patients anglophones intéressés dans le traitement en République tchèque a augmenté plus de quatre fois entre 2011 et 2012.

La crise économique a légèrement entravée l’essor du tourisme médical, mais après la baisse de 2008, le nombre de Britanniques, par exemple, à la recherche de soins de santé à l’étranger a commencé à augmenter de nouveau.

Les étrangers apprécient le haut niveau des services de santé en République tchèque, même selon les normes occidentales, mais pour des prix deux ou trois fois moins élevés.

La chirurgie plastique est la plus populaire, l’augmentation mammaire avec des implants, qui coûte l’équivalent de plus de 110 000 couronnes en Grande-Bretagne et environ 90 000 couronnes en Allemagne , tandis que dans les cliniques tchèques, elle est quelque 60000 couronnes seulement.

« En 2013 , nous avons fourni des soins à plus de 1000 clients de l’Allemagne, qui sont arrivés en République tchèque afin de rechercher principalement la chirurgie plastique et la reproduction assistée » a déclaré le directeur général du centre clinique de iscare, Frantisek Lambert.

Les étrangers recherchent le plus fréquemment des opérations mammaires en République tchèque, qui composent près de 50 pour cent des opérations, suivie par la liposuccion, la plastie abdominale, le lifting du visage et la chirurgie des paupières.

Un client dépense environ 65 000 couronnes dans le centre, en moyenne, indique le journal Pravo .

En outre, il écrit que des couples étrangers qui ont besoin de la technologie de reproduction assistée vont en République tchèque aussi en raison de sa législation plus souple, par rapport à d’autres pays. La législation tchèque permet le dont de sperme anonyme et le don d’ovules, par exemple.

« En Europe, la République tchèque, avec l’Espagne, est la destination la plus populaire pour les couples infertiles » indique Jaroslav Hulvert, le chef médecin de chez iscare.

« Nous estimons que 4000-5000 FIV ( fécondation in vitro ) ont été effectuées pour des clients étrangers en République tchèque en 2013 », a déclaré Oliver Nosek, gérant de la société Eizellspende.

Un autre essor du tourisme médical peut être prévu dans le cadre de la directive de l’UE en vertu de laquelle tout citoyen de l’UE qui a le droit à un traitement couvert par une assurance de soins de santé dans son pays d’origine peut appliquer dans tout autre État membre de l’UE, à condition qu’il ne soit pas disponible dans son pays dans un horizon de temps raisonnable et si les coûts de traitement ne dépassent pas les coûts de son pays.

Les membres de l’UE devaient transposer cette réglementation dans leurs ordres juridiques en Octobre 2013 d’après le quotidien Pravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *