Voyage Médical

Le tourisme de la chirurgie plastique en Colombie

miss mondial ColombieLes chiffres du tourisme pour la Colombie ont été à la hausse depuis des années. Les étrangers viennent pour les plages et les montagnes, les festivals culturels et la biodiversité de renommée mondiale. Cependant, de plus en plus de visiteurs choisissent désormais la Colombie comme destination pour un autre type de voyage : Le tourisme médical.

Les étrangers commencent à voir la Colombie comme l’un des sites de choix pour la chirurgie plastique , explique le Dr Lina Triana, le secrétaire général de la Société Internationale de Chirurgie Esthétique Plastique et le président de la société colombienne de chirurgie plastique ( SCCP ) .

Ce qui a commencé comme une tendance chez les Colombiens de l’étranger, qui revenaient en Colombie pour des opérations de chirurgie plastique, est devenu une pratique courante pour les étrangers qui cherchent de la chirurgie plastique à un prix inférieur et de meilleure qualité que ce qui est disponible chez eux. Selon le magazine américain Mother Jones, environ 500 000 chirurgies plastiques sont effectuées en Colombie chaque année, le deuxième plus grand nombre en Amérique latine après le Brésil.

 

De plus en plus de ces chirurgies, a déclaré Triana, sont effectuées sur les étrangers qui sont attirés non seulement par la faiblesse des prix, mais aussi par une réputation grandissante pour les procédures de qualité et des soins de suivi professionnel. Ce n’était pas toujours le cas, et comme l’explique Triana, la culture actuelle de la Colombie pour la chirurgie esthétique a des racines inattendues et intéressantes.

Selon Triana, une des influences les plus importantes sur la culture de la chirurgie plastique qui existe actuellement en Colombie, c’est l’histoire du narco-trafic du pays.

« Comme vous le savez sans doute » dit Triana, « nous avons traversé une phase mafieuse, cette phase permettait à la mafia de gagner de l’argent facile, et beaucoup de gens voulaient avoir des procédures de chirurgie plastique esthétique parce qu’ils avaient de l’argent tout d’un coup. »

Alors qu’aux Etats-Unis et en Europe, la chirurgie plastique est le plus souvent associé à la classe supérieure, l’afflux d’argent de la drogue dans la société commune a modifié cette dynamique dans le pays.

« Cela a donné une situation unique en Colombie où la chirurgie plastique esthétique est devenu non seulement accessible pour les niveaux de classe supérieure, mais aussi pour les niveaux des classes moyennes et inférieures, donc aujourd’hui c’est quelque chose d’acceptable, pour les personnes riches et pauvres, » conclu Triana.

Photo : Daniella Ocoro Mejia, colombienne couronnée Miss Coupe du Monde 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *