Voyage Médical

Les politiques des visas trop strictes de l’Inde dissuadent les touristes médicaux

En 2005, l’Inde a introduit un visa spécial pour les touristes médicaux, pour soutenir l’industrie. Toutefois, les restrictions imposées par le visa ont rendu bien plus difficile pour les touristes médicaux d’entrer dans le pays pour des soins médicaux.

Prathap C Reddy, le cardiologue qui a construit la chaîne des hôpitaux Apollo explique qu’il cherche à se développer à l’étranger alors que les politiques de visa conduisent les touristes médicaux vers ses rivaux.

Apollo Hospitals envisage de créer des hôpitaux en Indonésie, aux Cambodge et en Tanzanie, a déclaré Reddy dans une entrevue à son bureau de Chennai. La croissance du nombre de visiteurs qui cherchent un traitement pour les maladies cardiaques, le cancer et la chirurgie orthopédique est en deçà des estimations, l’Inde oblige les patients à visiter un bureau de l’immigration.

L’Inde, qui propose de faire les plus grandes économies pour les touristes médicaux est en train de perdre des clients pour Singapour et la Thaïlande qui ont des règles de visa moins strictes.

La négligence du gouvernement signifie que l’Inde pourrait ne pas exploiter le marché de 40 milliards de dollars qui est en expansion de 25% par an, a déclaré Josef Woodman, le fondateur du guide spécialisé Patients Beyond Borders.

« Ils ont tout fait pour ruiner nos chances de devenir un centre de tourisme médical », a déclaré Reddy. « Autrefois je disais que l’Inde allait devenir la destination mondial de la santé. Maintenant je ravale mes mots. Le tourisme médical pourrait croître de 10 fois au cours des cinq prochaines années, si seulement le gouvernement facilitait les arrivées ».

L’Inde a attiré pas moins de 350000 touristes médicaux en 2012 par rapport à 250000 un an plus tôt, selon Patients Beyond Borders.

La Thaïlande traité près de 1,2 millions de patients venant de l’étranger l’an dernier, tandis que Singapour avait 610000 visiteurs médicaux, selon le guide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *